Rechercher dans ce blog

mardi 11 janvier 2011

Esope et La Fontaine, pastiche, réécriture, intertextualité autour du pâtre et du lion, le pastiche d'Esope et l'art du récit, conception de la fable autour de la doctrine classique

Le pâtre et le lion

Jean de la Fontaine



Le pâtre et le lion

Jean de la Fontaine

Le devoir intégralement corrigé fait 2 pages word en police 12, il comprend, une introduction développée, un développement en deux parties avec plusieurs arguments et une transition, une conclusion avec ouverture.

Développement :


Introduction
 
Cette fable nous vient d’Esope, fabuliste grec, personnage à demi légendaire auquel on attribue un recueil de fables réunies au 4ème siècle avant J. C. Apo logos en grec signifie récit et morale. La fable a donc une intention moralisatrice. Jean de la Fontaine est un fabuliste du 17ème siècle, un poète français né en 1621 et mort en 1695. Il fut le petit protégé de Mme de Sablière, la duchesse d’Orléans. Les fables sont réparties en douze livres. Elles ont pour but de plaire et d’instruire.

Nous étudierons ce texte en deux parties : dans un premier temps, nous observerons la conception de la fable d’après l’auteur en accord avec la doctrine classique puis dans un second, le pastiche d’Esope et l’art du récit.

I – Conception de la fable d’après l’auteur en accord avec la doctrine classique
1 – Plaire, vers 1 à 16 :
2 - La référence aux anciens et à la doctrine classique


Transition


II - Le pastiche d'Esope et l'art du récit
1-une histoire vivante
2-Le pastiche d'Esope

Conclusion avec ouverture
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire