Rechercher dans ce blog

jeudi 31 mai 2012

Oral du bac de français sur Verlaine, Romance sans paroles, L'Ariette I. Entretien préparé de 76 questions avec réponses en commentaire. Une réalité indéfinie, un locuteur à peine présent et une mélancolie latente.

verlaine

Verlaine, les questions probables sur L'Ariette I, Romance sans paroles

  • Par prepabac
  • Le 30/08/2012
  • Dans Les oraux de français

oral de 76 questions avec réponses en commentaire

mercredi 30 mai 2012

Rimbaud à l'oral du bac, Ma bohème. Entretien préparé de 58 questions avec réponses à télécharger. Un adolescent épris de liberté et l'image d'un poète. Document bac à télécharger

rimbaud




Rimbaud, commentaire et oral préparé : Ma bohème

  • Par prepabac
  • Le 24/09/2012
  • Dans Commentaires français

Entretien de 58 questions avec réponses en commentaire






Oral du bac sur Michaux, Plume au plafond, entretien préparé de 52 questions à télécharger

henri-michaux



Michaux, Plume au plafond, oral et commentaire

  • Par prepabac
  • Le 25/08/2012
  • Dans Les oraux de français

entretien préparé de 52 questions avec réponses en commentaire




 
 






mardi 29 mai 2012

lundi 28 mai 2012

Comment l'oral du bac de français se passe t'-il?


Épreuve orale :

L’épreuve orale (préparation 30 mn) comprend deux temps complémentaires et d’égale importance : l’examen d’un texte littéraire et un entretien (durée 10 mn + 10 mn).

Elle s’appuie sur un document rendant compte de l’ensemble du travail réalisé pendant l’année dans le cadre du projet pédagogique mis en œuvre dans la classe. Ce document dit "Descriptif des lectures et activités" (l'ancienne "liste"), conforme au programme officiel, comprend au minimum les objets d’étude imposés dans la série du candidat. Il précise les textes étudiés en classe et les démarches suivies.

Commentaire organisé oral (durée 10 mn) :

- dans les séries générales, le candidat est invité à découvrir un texte choisi de telle façon qu’il puisse mettre en œuvre à son propos ses acquis de l’année. La longueur du texte proposé est déterminée en fonction de sa cohérence et de sa difficulté. L’examinateur indique explicitement au candidat l’objet d’étude auquel se rattache le texte proposé et lui propose par écrit une question d'approche (problématique). En une dizaine de minutes au maximum, le candidat analyse le texte selon la démarche de son choix.

- dans les séries technologiques, cette analyse porte sur un texte étudié pendant l’année.

L’entretien (durée 10 mn) permet à l’examinateur d’élargir le cadre de l’interrogation. Il donne la possibilité au candidat, guidé par les questions de l’examinateur, de mettre le texte en perspective par rapport à l’objet d’étude concerné, de faire valoir ses connaissances, d’exprimer une sensibilité et une culture personnelles.». Il s’agit bien ici "d’un entretien" qui sera mené par le prof : l'élève n'aura pas l'occasion de réciter une leçon.

Calculez les points d'avance avec vos coefficients sur prépabac. Le bac français et philosophie à préparer sur le site dubrevetaubac.fr



Les résultats du bac : Quelles sont vos notes?


Les notes obtenues au bac écrit et oral en français et en philosophie. Calculez vos points d'avance en fonction du coefficient.



Bonne chance à vous tous pour les résultats Lol


Comment calculer mes points d'avance? Quelle est ma note? Quels sont mes points d'avance?

Partagez votre oral du bac de français. Partagez votre entretien après votre passage le jour de l'examen



L'oral du baccalauréat de français




Lorsque vous aurez passé votre oral, vous pouvez soumettre depuis cette rubrique, les textes, problématique, questions, réponses de votre entretien de français.

Venez partager vos impressions avec les membres du forum et demander confirmation pour votre entretien.


Lol Study



A lire :

Les oraux du bac de français préparés sur prépabac. Témoignages d'un membre. Un prof en direct le jour du bac



Un prof en direct le jour du bac : L'oral de Clarisse, 12/20


bonjour, je viens de rentrer de vacances, c'est pourquoi je ne poste que maintenant, pour que l'administratrice, que m'a accompagné une partie de l'année puisse voir mes résultats lors de l'examen.
je suis donc tombée sur un extrait de la scène 4 des acteurs de bonne foi de Marivaux.
la question était "en quoi cette scène est-elle comique?"
j'ai eu du mal a trouver un plan qui réponde à la problématique!

mon introduction donc: Marivaux, auteur incompris du XVIIIe sciècle est surtout connu pour ses pièces qui traitent de la "métaphysique du coeur", ce que l'on a appelé le marivaudage. Il dit avoir "guetté dans le coeur humain toutes les niches différentes où peut se cacher l'amour lorsqu'il craint de se montrer" et chacune de ses pièces a pour but de le faire sortir d'une de ces "niches". Parmi elles, les acteurs de bonne foi, jouée en 1748 et publiée en 1757, n’eurent qu'un succès moyen et ne connurent qu'une seule représentation. Elle fut redécouverte et appréciée près de 200 ans plus tard. Nous étudierons ici un extrait de la scène 4 des acteurs de bonne foi. (puis j'ai brièvement situé l'extrait dans l'oeuvre)
[Lecture du texte]
Pour répondre à la problématique "en quoi cette scène est-elle comique?", nous étudierons dans une première partie... (puis j'ai expos mon plan qui est le suivant:)

I- la mise en abyme: le théâtre dans le théâtre
1) les pièces enchâssées
2) les différents rôles de Merlin

II- le marivaudage, une épreuve
1) l'épreuve
2) réaction de Blaise et Lisette

avec dans le I-1)
-le champ lexical de théâtre
-didascalies qui marquent l'interruption: la scène est mouvementée, on peut presque a un moment donné parler de stichomythies: le "désordre" contribue à l'effet comique

dans le I-2)
-rôle de merlin comme personnage des acteurs de bonne foi
-comme metteur en scène de sa pièce, utilise l'impératif pour donner des indication scéniques et des ordres à colette, son actrice
-comme acteur de sa propre pièce

transition: la confusion de cette scène touche non seulement le spectateur et le lecteur, mais aussi les spectateurs de la pièce de merlin que sont lisette et blaise. cette confusion permet le marivaudage dans la scène, et dans la pièce.

II-1) -les personnages de la pièce de merlin gardent leur caractère => confusion réalité/fiction accentuée
-discours galant (lexique)
-les amants sont spectateurs (expliquer la situation et faire le lien avec le marivaudage)
=> comique de situation
2) -lisette et blaise sont de bonne foi
-comique de mot, du au parler paysan
-comique de personnage du aux réaction de blaise et lisette: blaise et sot et se lamente, et lisette s'énerve. le spectateur/lecteur sait qu'il n'y a pas matière, il rie donc des dupés.

Conclusion: le comique de cette scène est basé sur la mise en abime, et l'utilisation du marivaudage. on retrouve le comique de mot avec le parlé paysan, le comique de situation du au marivaudage, et le comique de caractère avec la réaction des amants dupés. le comique est permis par la double énonciation théâtrale.
ouverture: le marivaudage est un jeu cruel que l'on retrouve dans la fausse suivante de marivaux (développer un peu l'histoire). cette scène pose aussi le problème de la relation entre la réalité et la fiction, problème toujours d'actualité, notamment dans le domaine des jeux vidéos.

pou l'entretient, elle ne m'a pas reposé de question pour approfondir la scène, mais m'a demandé une autre particularité de la pièce de marivaux, autre que le marivaudage... comme je ne voyais pas bien, elle a reprécisé, en fait elle attendait la particularité de Merlin, et du rôle et de la place nouvelle qu'occupait le valet selon marivaux. j'ai su répondre donc après précision de la question, j'ai ajouté que ça montrait une évolution dans la société qui mènerai au final à la révolution française, etc...
j'avais apparemment anticipé certaines de ses questions aussi.
elle m'a demandé la différence entre les pièces classiques du XVIIème (ou du XVIIIème sciècle, j'ai oublié) et les pièces de Shakespeare (j'avais été en voir une au cours de l'année, et je n'avais aucune idée de la réponse a cette question!)
je n'ai pas toujours compris ce qu'elle attendait a certaines de ses questions! Confused

pour finir j'ai obtenu un 12



Lire les témoignages et les réactions des membres du forum 

Témoignages et réactions des membres 
_________________

J'ai eu 15/20 à mon oral de français. Témoignage des membres du forum


Témoignage de Suzette, membre du forum prépabac



Bonjour tout le monde =)

ça fait bien longtemps que je ne me suis pas connectée, ce que j'ai décidé de faire aujourdhui.
Je suppose que vous voulez connaitre mes résultats.... ? =)
ET bien j'ai eu 9 à l'écrit et 15 à l'oral, des résultats dont je suis très fière et je vous en remercie car c'est en partie grace à toute l'aide que j'ai reçue de votre part notamment de l' administratrice.....



Lire la suite sur le forum prépabac
Témoignage de Suzette

L'oral du bac de français 2011. Partage des oraux du bac 2011 de tous les membres du forum prépabac après une année de préparation des entretiens. Réactions, témoignages et résultats



L'oral du baccalauréat de français




*** Partage des oraux du bac 2011 de tous les membres du forum prépabac après une année de préparation des entretiens sur le site : réactions, résultats et témoignages



Un prof en direct le jour du bac




Lorsque vous aurez passé votre oral, vous pouvez soumettre depuis cette rubrique, les textes, problématique, questions, réponses de votre entretien de français.

Venez partager vos impressions avec les membres du forum et demander confirmation pour votre entretien.



A consulter : 

Le partage des entretiens des membres de prépabac : bac 2011

Une problématique passe partout est-elle possible en poésie? Réussir l'oral du bac et s'entraîner sur prépabac



Message d'Anthony dans le forum prépabac :

Une problématique passe partout est elle possible?


La voici :


"Nous pouvons nous demander quels sont les enjeux et les particularités de ce poème ?"


*** Cette problématique concerne la séquence poésie, elle s'applique donc à l'ensemble des poèmes sur lesquels vous pouvez être interrogés.

** Vous pouvez donc vous entraîner avec cette question " quels sont les enjeux et les particularités
de ce poème" pour toutes les poésies de votre séquence.


Lire les réactions des membres du forum prépabac :
Une problématique passe partout, est-ce possible?

Tous les entretiens à télécharger pour réussir l'oral du bac de français



Les entretiens à télécharger 


*** D'Anouilh à Zola





Oraux préparés

Comment est-on noté à l'oral du bac de français? Fiche d'évaluation pour l'oral de l'examen


Consultez la fiche d'évaluation pour votre oral du bac de français


*** Entraînez-vous à vous noter et à vous évaluer en fonction des critères appliqués par l'examinateur

* Prendre connaissance des critères d'évaluation sur prépabac

Consulter la fiche d'évaluation


Si vous avez des questions sur le déroulement de l'entretien, n'hésitez pas à les poser dans le forum.

Passer le bac en candidat libre. Les conseils de prépabac pour faire la liste des textes à l'oral du bac de français. Les demandes en ligne, des listes de textes, témoignages et interventions sur le forum prépabac



Comment faire la liste des textes soi-même?



Consulter les interventions, exemples de listes et conseils des candidats libres, des professeurs et des membres


Demande d'aide d'un candidat libre Première demande d'un candidat libre

Série littéraire Liste de textes, 1ère L

Oral du bac de français sur prépabac : les oeuvres intégrales à l'examen. Comment gérer? Conseils avec les Fleurs du mal de Baudelaire et Rhinocéros de Ionesco.



Exercices sur les oeuvres intégrales :



Les Fleurs du mal, Baudelaire
Ionesco : Rhinocéros


Comment cela se passe t'-il pour les oeuvres intégrales du bac?




Consulter les messages et questions du forum sur les oeuvres intégrales


A propos des oeuvres intégrales

Réussir son plan pour présenter un texte à l'oral du bac de français. Entraînement en ligne sur plusieurs textes sur prépabac



Comment faire un plan pour l'oral?




Question d'un membre du forum :

Entraînement en ligne sur plusieurs textes. A consulter pour réussir l'oral de l'examen


Accéder à forum d'entraînement à l'oral : exercices en ligne

Comment s'organiser pour l'oral?

Exemples d'introductions et de conclusions pour l'oral du bac de français sur Zadig de Voltaire, Le paresseux de St Amant et Tristesse de Musset




Exemples d'introductions et de conclusions sur Zadig de Voltaire, Le paresseux de St Amant et Tristesse de Musset



Introduction et conclusion sur un extrait de Zadig de Voltaire

"ZADIG" DE VOLTAIRE :


•Support : « Zadig » de Voltaire
•Chapitre 18 : « l’ermite »


On découvre les aventures de Zadig parfois malheureuses de cet homme toujours intègre. Dans notre extrait, les connotations morales domient avec les concepts du bien, du mal, de la liberté humaine et de la volonté divine

Ce chapitre est essentiel au sens de l'oeuvre car le sous titre "la destinée" nous informe sur la portée du conte philosophique

Problématiques possibles :
•En quoi est-ce un texte argumentatif?
•En quoi ce texte est-il un apologue religieux?




St Amant

*** Ressources du forum

Etude proposée par Clarisse, membre du forum

Fonctions du poète et de la poésie


•Objet d'étude :
•la poésie
•l'argumentation : convaincre, persuader, délibérer
•Un mouvement littéraire et culturel du XVIè au XVIIème siècle
•Problématique :
•En quoi la forme poétique permet-elle une représentation de la fonction du poète?

Corpus :
•Ronsard : "quand vous serez bien vieille"
•Saint Amant : "le paresseux", oeuvres poétiques, 1631
•Victor Hugo : Fonction du poète : les Rayons et les ombres, 1840
•Louis Aragon : "Strophes pour se souvenir", le roman inachevé, 1956





Exemples d'introduction et de conclusion sur " Tristesse " de Musset

POÈME "LA TRISTESSE" DE MUSSET :



•"J'ai perdu ma force et ma vie,

•Et mes amis et ma gaieté;

•J'ai perdu jusqu'à la fierté

•Qui faisait croire à mon génie.

•Quand j'ai connu la Vérité,

•J'ai cru que c'était une amie ;

Quand je l'ai comprise et sentie,

•J'en étais déjà dégoûté.

•Et pourtant elle est éternelle,

•Et ceux qui se sont passés d'elle

•Ici-bas ont tout ignoré.

•Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.

•Le seul bien qui me reste au monde

•Est d'avoir quelquefois pleuré."


Introduction :

Alfred de Musset, né en 1810, écrivain français, est issu d'une famille aisée et cultivée. Il a entrepris des études de droit et de médecine restées inachevées. Il a vécu avec George Sand. Il mourut en 1857. Dans ce poème "la Tristesse", il évoque son désespoir, c'est un bilan de sa déchéance. Ce fut l'un de ses derniers poèmes. Dans le but de répondre au problème posé à savoir : comment se développe la souffrance de l'artiste ? A travers un plan linéaire, nous remarquerons en premier lieu les regrets du poète face à la parte de son passé, puis nous analyserons la leçon tirée par son expérience.
•Musset :

*** Musset est l'incarnation du poète romantique (19ème sicèle). Cette poésie reflète le désespoir du poète qui connait une véritable déchéance, alcool, drogue, liaisons sans lendemain; On peut considérer que ce sonnet soit un bilan de sa déchéance. La poésie, trouvée par un ami, n'était pas destinée à être publiée.

Ce thème est un leitmotiv dans la poésie française.

Problématique :
•Comment la souffrance de l'artiste se développe t'-elle ? 

Comment faire pour étudier un texte à l'oral du bac de français? Conseils de prépabac



Les questions des membres du forum


Comment faire pour étudier un texte à l'oral?

Conseils et débat autour de la question posée par un membre du forum



Conseils sur l'étude des textes à l'oral
Comment étudier les textes à l'oral?

Les entretiens préparés du bac de français sur prépabac. Demander les questions pour réussir l'oral de l'examen

Réussir l'oral du baccalauréat de français : commander gratuitement l'entretien de l'examen
ATTENTION : METTRE VOTRE COMMENTAIRE ET VOTRE TEXTE POUR AVOIR L'ORAL PREPARE





*** Réussir l'oral blanc et l'entretien du bac





1.Avoir des points d'avance pour l'examen
2.Service pédagogique de prépabac
3.Commande gratuite






MIEUX PREPARER VOTRE ORAL DE FRANCAIS




Vous pouvez si vous le désirez nous présenter les textes et les explications du lycée pour l'oral du baccalauréat de français de manière à obtenir les questions susceptibles de tomber lors de l'entretien afin de mieux vous préparer et avoir des points d'avance pour l'examen. Les questions correspondent et suivent dans le détail les axes du commentaire de votre professeur du lycée. Les réponses aux questions sont données.

Nous vous proposons une biographie de l'auteur, les différentes problématiques possibles sur un même texte et une série de questions sur l'auteur, l'oeuvre et l'extrait à présenter avec des ouvertures à proposer afin de terminer le mieux possible votre prestation orale.

Les questions portent sur le siècle, le mouvement littéraire, le contenu du texte, la compréhension qu'il suppose, les figures de rhétorique, les registres, le vocabulaire...

Toutes les demandes sont prises en compte et traitées en 24 heures, les commandes sont gratuites. Les oraux préparés vous sont envoyés gratuitement par message privé dans le forum.



COMMANDER UN ENTRETIEN GRATUIT POUR REUSSIR L'ORAL



1.Poster la demande dans la rubrique "demander les questions" du forum : Extrait à étudier et commentaire du texte de votre professeur du lycée

2.Cette demande sera prise en compte dans l'heure et traitée dans les 24 heures

3.L'entretien terminé, l'équipe prépabac vous fera parvenir gratuitement en message privé depuis le forum l'oral préparé








Demander les questions


Demander la préparation de l'oral du bac de français





Bonnes révisions à tous

Oral du bac 2012 sur prépabac. Exemples d'ouvertures sur 10 textes bac, entraînement en ligne aux ouvertures pour l'oral



Travail sur les ouvertures




•Recherche d'ouvertures sur 10 textes de bac
•Analyse d'un membre du forum


Accéder aux ouvertures
Document bac, les ouvertures à l'oral

Préparer l'oral du bac de français. "Mon premier oral" : témoignages des membres du forum prépabac sur les entretiens préparés sur le site.


L'oral du bac de français  sur prépaba



Témoignages du forum




•Mon premier oral
•séquence : un mouvement littéraire : le classicisme,
•Analyse de l'entretien du forum
•La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf
•thème : la vanité dans les fables de La Fontaine
•Prolongement : poésie, argumentation
•Problématique : peut on dire que l'auteur nous instruit avec virtuosité?


Accéder au témoignage

Oral sur La Fontaine

Commentaires de français : Apollinaire - Cortège Agollinaire - Alcools - Cortège...



.



Apollinaire - Cortège

Agollinaire - Alcools - Cortège - étude et analyse
Vers 48 à 69

Introduction

Après sa rupture avec Annie Playden, Apollinaire a éprouvé pendant un temps des difficultés à écrire. Puis peu à peu son
ambition littéraire s’est ranimée ainsi que le sentiment d’être deverifi plus fort en dépit de ses échecs amoureux. De cette
régénération, sa poésie a gagné en authenticité : Apollinaire est passé par l'expérience et ses textes ont cessé de n’être
quîntellectuels pour prendre un aspect plus personnel. Désormais, le poète parle à la première personne. De même, ce retour
à la vie lui permet d’introduire un thème qui devient capital dans le recueil : celui du phcenix c’est à dire celui de l'éternel
recommencement, de Pétemelle régénération.
« Cortège » a été publié en 1912, mais on en trouve une première version très parcellaire qui date de 1906. La partie que nous
étudions se présente en un seul et long paragraphe suivi d’un autre plus court. En réalité, l'organisation des rimes et la
thématique nous permettent de déduire quatre quatrains des vers 48 à 63 avec le plus souvent des rimes suivies. Puis on a un
distique vers 64-65 et à nouveau un quatrain des vers 64 a 69. La plupart des vers sont des alexandrins, même si on relève
quelques octosyllabes, ainsi que quelques vers cle 13 ou 14 syllabes. Finalement, en dépit d’une apparence d‘écriture très
libre, ce texte reste relativement traditionnel dans sa métrique.

l) Un poète en quête de lui-même

1) Un corps que !’on bâtit peu à peu

La quête de soi du poète commence avant tout par la quête de son corps. Ainsi voit-on peu à peu dans le texte le corps du
poète être reconstitué par ceux qui en amènent les différents éléments « les morceaux >> v.62. Noter l'alliteration en [m] dans
le vers qui lui confère une hamionie.
Au v.55, on note d’abord « sang de mes veines » et << battre mon coeur». Ensuite au v.59 on relève « leur bouche» à propos
des peuplades qui enseignent au poète un langage nouveau (? à sa bouche à lui). Enfin les vers 60 et 65 font référence au <<
corps >> globalement. Au final, c’est le poète qui apparaît << je parus moi-même » v.64.
On note un mouvement qui va de l'intérieur du corps (le sang, le cœur, les veines) vers Vextérieur (le corps) et du «
parcellaire >> (les organes) au général (l’être entier).
On remarque aussi que ce sont des parties << nobles » du corps (le sang, le coeur, la bouche) qui à chaque fois sont décrites.
Nous avons donc la description d’un corps qui, de par sa symbolique, semble définir un poète (le sang, le cœur '?
Vinspiration, les sentiments ; la bouche 7 le sens du langage de la poésie).

2) Ualchimie de la transformation

Au v.48 et 49 le poète se nomme lui-même dans sa poésie ce qui donne au texte un ton très personnel : << moi-même » «
Guillaume». Ce dédoublement de soi apparaît deux fois dans Fensemble du poème [cf v.21]. Le tout semble une incantation
magique comme le signe d’une éternelle quête de soi, d’un renouveau sans cesse invoqué.
Au v.54 Popposition oxymorique « les clartes de ses profondeurs » a propos de la mer paraît énrange. Cependant on peut en
donner une interprétation si l’on remarque que cette image est associée dans le vers suivant au sang du poète << coulait sang
de mes veines ». Uassonance en [] << mer », << coulait », << veines >> renforce l’unité thématique. Comme la mer, le sang du
poète est à la fois lie à Pobscurité (il coule au plus profond du corps) et à la clarté (sa couleur rouge rappelle le feu). Cela
renvoie à l’idée des alchimistes pour qui une régénération s’effectue d’abord au plus profond de soi, dans le plus sombre
avant de paraître au grandjour. Chez les alchimistes, cette opération s’appelle l’oeuvre au rouge : c’est celle qui demande de
chauffer « au rouge » le métal sombre, comme le soleil rouge doit succéder à Fobscurité. C’est également l’idée contenue
dans le mythe du phœnix qui renaît du feu purificateur (? la vie, la clarté sort de Pobscurité).
Le symbole de la rose v.57 est lié lui aussi à l'alchimie. Apollinaire associe le plus souvent cette fleur à la lumière [cf p.l 17
<< et les roses de l'électricité »] mais c’est aussi le symbole du monde [cf << Rosemonde p.88]. Si les peuplades apparaissent
une rose à la main, c’est un signe positif d’espoir, cela connote la lumière et la richesse du monde.

3) Un dieu en formation

ll semble que peu à peu au fil du poème, les peuples décrits par le poète, et qui reconstituent son corps, soient en fait en train
d’ériger une sorte de divinité. C’est ce que l’on peut interpréter notamment aux v.63/64 : le poète semble être une statue que
les peuples auraient érigée comme le souligne le champ lexical de la construction « bâtit », << élève », << tour ».
En fait le mouvement était déjà annoncé au vers 53 avec l'évocation de tours comme des îles. l'ensemble se situe en
contraste avec la profondeur des villes des géants mais rejoint le double mouvement que nous avons déjà étudie’ de la
profondeur qui mène à la clarté ou, comme ici, qui mène a l'élévation divine. ll semble donc que le poète soit à image de la
tour ou de l’île, élevé au-dessus des hommes, par les hommes eux-mêmes comme on élève la statue d’un dieu païen.
l/isolement du poète vis à vis du reste des hommes apparaît aussi une image commune à la tour et à l‘îlc. évocation des <<
dieux >> v.66 au pluriel confirme interprétation païenne.
Quant au v.60, il fait référence au titre par évocation du << cortège », Ce terme possède bien entendu une connotation
religieuse. Il s’agirait ici d’une religion païenne peut-être fondée sur la philosophie unanimiste liée à la quête de soi-même, de
son identité et de sa relation au monde. En effet, Apollinaire devenu incroyant semblait s’être fait de unanimisme le
fondement de sa croyance nouvelle.
ll) Evocation de la richesse du monde

l) La diversité des hommes

Le texte v.64 évoque des peuples merveilleux qui semblent issus de légendes et révèlent la richesse de imaginaire du poète.
On relève ainsi au v.52 << Les géants couverts d’algues » et au v.56 << mille peuplades blanches » dont la connotation tribale
s’oppose aux géants «dans leurs villes » du v.52.
Leurs habitats relèvent aussi de imaginaire merveilleux puisqu’ ils sont tantôt issus de profondeurs << sous marines » V53
tantôt issus de la Terre << Puis sur terre >> vr5ó _
On note toutefois que le poète apparaît étroitement relié à ces hommes, v.50, même si ce lien apparaît limité, v.5l et 61. ll
semble que le texte se réfère ici encore à la philosophie unanimiste et a cette recherche de réunification de soi au reste du
monde. Si le poète a conscience de la différence qui le sépare des autres hommes, il a plus conscience encore de ce qui les
unit : chacun existe par la conscience de autre << ceux quej’aime ».
[<< unanimisme » est une théorie littéraire et philosophique dont Jules Romains est Finitiateur. ll s’agit de la notion de
conscience collective. Uidée lui étant venue un jour dans Paris, il l’appela « Villumination de la rue d’Amsterdam ». A ce
moment, il eut Fintuition qu’il existait une relation de nécessité dans tout ce qu’il voyait et cette relation était la conscience
que lui avait du tout. Au delà de individu il existerait donc des groupes plus ou moins complexes, des âmes collectives. Par
exemple, la ville serait l’une d’elles, Cela correspondrait donc à un dépassement de la vie individuelle]

2) Un enrichissement mutuel

Le poème marque le conscience d’un lien entre intérieur et extérieur. Cette interdépendance doit conduire à universalité
du poète ? celui-ci se définit autant par ce qui est en lui que par ce qui lui est extérieur << cette mer coulait sang de mes veines
>> v,54-55. _
On remarque aux v,6l-63 que le poète ses construit grâce à intervention des autres hommes, lJidée contenue dans cette
image signifie peut-être que ce sont les autres qui nous donnent la vie par la regard qu’ils portent sur nous. En fait, nous
n’existons que dans la mesure où les autres nous font exister dans leur conscience. Cela signifie aussi que pour que le poète
existe en tant que tel, il doit prendre les éléments de la vie des autres, dans un mouvement continu d’échange,
Uenrichissement mutuel s’opère aussi sur un autre plan : celui de Péchange. Ainsi aux 158-59, Apollinaire évoque un
langage parlé par les peuples qui défilent et que le poète apprend grâce à eux. On peut dire que les hommes sont eux aussi des
créateurs, des dieux puisqu’ils ont le pouvoir de créer un nouveau langage. Cela signifie aussi que le poète, dieu du langage
trouve son pouvoir de création grâce au monde extérieur.
Ainsi, ce poète que l’on a bâti « comme on élève une tour » nous renvoie par connotation à la tour de Babel. Le poète
symbolise bien ambition des hommes à s’élever, à atteindre le divin et a rendre compte de toute la-diversité des hommes et
de leur langage.

3) Le paradoxe du temps
 extrait du poème étudié commence comme s’il s'agissait d‘un récit v.48 << Un jour », Cependant, la réflexion sur le temps
contenue dans le poème ne va pas sans poser problème,
Tout d’abord, on peut être surpris par l’emploi irrégulier de temps grammaticaux aux v.55 et 65 qui gênent la compréhension
du texte.
Ensuit, on remarque que le poème fait référence au temps aux vers 66-67 de manière négative : « trépassé », On note aussi le
jeu de mots << passé/trépæsés >> qui renforce Fimage. Uensemble du quatrain se trouve rythmé par Pemploi successif des
mots << passé » v.66 << passent, passâtes >> v.67 « passé >>v.69. En réalité, lejugement porté sur le temps est de deux natures
différentes selon que le poète évoque l’avenir ou le passé. Autant l’avenir lui paraît inutile v_68 « ce vide avenir» (noter
Pallitération en [v] et Fassonance en []) autant le passé lui semble prometteur vers 69 « je vois le passé grandir». Ainsi,
Apollinaire développe l’ide’e paradoxale d’un passé plus vivant, plus riche que avenir.
On relève le champ lexical du regard dans ces derniers vers : v.68 << mes yeux >> ; v,69 <<je vois ». (N.B. : le v.67 «je ne vis »
provient du verbe vivre et non voir. Cependant ambiguïté phonétique renforce Fidee du regard du poète.) Ainsi le poète
apparaît comme un « voyant», un prophète non de avenir mais du passé.

Conclusion

l'ensemble de extrait étudié se signale par une grande harmonie sonore et une relative régularité métrique. Cela donne au
texte une tonalité globalement paisible et optimiste.
ll est certain cependant que ce poème relève d’une thématique complexe dont le sens nous échappe toujours en partie. On
peut cependant y voir entreprise orphique du poète c'est a dire une tentative de définition de la poésie comme une opération
mystique de reconstruction du passé.
Le but est alors de remplacer le discontinu du temps par du continu. Le moi prophétique d’Apollinaire finit par contenir le
monde entier et donne aux autres la possibilité d’exercer leur propre divinité. On y relève la figure de celui qui cherche à
s’élever et qui en dépit de Vechec momentané témoigne du rite initiatique de l'effort.

Commentaires de français : Apollinaire - Nuit Rhénane Apollinaire - Alcools -...


Apollinaire - Nuit Rhénane

Apollinaire - Alcools - Nuit rhénane - analyse

INTRODUCTION

"Nuit rhénane", comme "Mai", appartient à la suite des Rhénanes du recueil Alcools (1913). Ce sont
neuf poèmes inspirés par le séjour d'Apollinaire au bord du Rhin et, de manière allusive, par son
amour pour Annie Playden. La spécificité de "Nuit rhénane" tient à sa mise en œuvre de figures
empruntées à la mythologie germanique, les Ondines. Elles ont une séduction certaine et un pouvoir
maléfique qui entraînent le poète dans un univers surnaturel inquiétant.
Nous étudierons tout d'abord la progression dramatique, remarquable dans un poème où rien ne se
passe jusqu'au demier vers. Puis nous analyserons l'expression des diverses manifestations du
sumaturel. Enfin, nous nous attacherons, au double plan de l'énoncé et de l'énonciation. à la puissance
magique du verbe : au plan de l'énoncé, à la magie du chant du batelier dans le poème ; au plan de
l'énonciation, à la magie dans l'écriture d'Apollinaire.

1) La progression dramatique

- Strophe 1

Le poème s'ouvre sur l'évocation d'une scène paisible dans un cabaret, le soir au bord du Rhin, comme
l'indique le titre: "Nuit rhénane". Le protagoniste - le personnage qui dit "je" et qui, dès le deuxième
vers, nous invite à partager ses impressions "Ecoutez") - contemple son verre empli de vin en écoutant
"la chanson lente d'un batelier" (v. 2). Ce dernier célèbre l'apparition de "sept femmes" aux " cheveux
verts" (v. 3-4). Ondines que la mythologie germanique fait vivre au fond des fleuves dans un palais de
cristal où elles attirent et gardent prisonniers pêcheurs et chevaliers.
- Strophe 2Abruptement, la deuxième strophe exprime l'effroi du protagoniste. S'adressant cette fois à ses
compagnons de boisson: "Debout chantez plus haut en dansant une ronde" (v. 5), il révèle que c'est
précisément "le chant du batelier", avec les Ondines qu'il décrit, qui est la cause de sa trayeur. Et il
tente de conjurer leur puissance maléfique en s'entourant de jeunes filles ordinaires, "blondes 3 (v. 7),
inexpressives "Au regard immobile ", v. 8) et sages (" aux nattes repliées ", v. 8).
- Strophe 3La troisième strophe marque encore une progression dans l'ordre de l'étrange et de l'inquiétant. Le
jeune homme (le protagoniste) y découvre l'ivresse du fleuve lui-même; et la répétition ("Le Rhin le
Rhin est ivre", v. 9) traduitjustement son saisissement et son appréhension que partagent aussi les
étoiles ( "l'or des nuits , v. 10) qui e tombe[nt] en tremblant [s]e refléter" (v. 10) au fond du Rhin.
Au chant du batelier est associé un thème de mort ("à en râle mourir, v. 1 1) tandis que se révèle la
nature véritable des Ondines : ce sont des sorcièresjeteuses de sorts ("incantent", v. 12).
‘ Strophe4La quatrième strophe, constituée d'un seul alexandrin, contraste par sa brièveté avec les quatrains
précédents. Elle traduit précisément l'éclatement inattendu du verre: "Mon verre s'est brisé comme un
éclat de rire (v. 13), comme sous l'effet des Sorts des "fées aux cheveux verts (v. 12) de la strophe
précédente ou de la chanson qui les célèbre.
L'absence de commentaire prouve la stupeur du protagoniste atterre’ par le triomphe du sumaturel. Le
poème s'achève de manière abrupte, laissant le lecteur partager l'incrédulité du jeune homme.

2) L'expression du surnaturel

Le sumaturel apparaît de différentes façons ici. ll se manifeste d'abord, de façon explicite, dans la
chanson du batelier consacrée aux Ondines (str. 1 et 3). Il se dévoile aussi avec l'animation de la nature
(le Rhin. les vignes. les étoiles, str. 3). Il se révèle enfin avec l'éclatement du verre (str. 4) qui nous
amène à réexaminer le tout premier vers du poème.
- Le sumaturel dans la chanson du batelier (strophes l et 3)
Le chant du batelier se présente dès l'abord comme un témoignage : "Qui raconte avoir vu" (v. 3).
Néanmoins, son récit s'inscrit d'emblée dans un contexte qui indique la nature véritable des
ensorceleuses. Se réunissant de nuit et "sous la lune" (v. 3), astre traditionnellement maléfique, elles
sont sept (v. 3) (nombre magique) et leurs cheveux sont " verts" (v. 4). Cette couleur révèle leur nature
et leur origine : ce sont des Ondines, sorcières vivant au fond du Rhin. Leur chevelure verte se
confond avec l'eau du fleuve qui l'imprègne ; c'est pourquoi, au sortir du Rhin, elles doivent la "
Tordre" (v. 4).
Par ailleurs, elles possèdent un élément quasi irrésistible de séduction auprès des hommes : ces
cheveux " longsjusqu'a leurs pieds" (v. 4) auxquels le protagoniste oppose, pour se garder d'elles, les
rassurantes " nattes repliées" (v. 8) des "filles blondes" (v. 7) de la réalité.
Apollinaire n'insiste pas, dans ce poéme, sur leur capacité a attirer, puis a retenir, les hommes au fond
de l‘eau. Néanmoins, il associe un theme de mort ("a en rale-mourir", v. ll) it la voix qui les célébre:
La voix chante toujours at en rale-mourir
Ces fées aux cheveux verts 1...] <v. 1 1-12).
Et il n'hésite pas a nommer leur activité surnaturellc, elles "incantent [= ensorcellent] l'été" (v. 12),
méme s'il emploie pour cela un mot vieilli, étranger £1 l‘état actuel de notre
langue.
- Le sumaturel dans le paysage (strophe 3)
Les deux premiers vers de la strophe 3, consacrés au paysage, présentent une autre sorte de sumaturel.
Son ressort principal, frequent dans la poésie d'Apollinaire, est Panimation des éléments de la nature :
le fleuve est ivre, les vignes s'y_"mirent" (= s'y regardent comme dans un miroir) et "l‘0r des nuits [=
les etoiles] tombe en tremblant s'y refleter". Deux images importantes se dégagent : celle de la toute-
puissance du regard ("se mirent", " tombe [...] s[e] refléter") et celle du tremhlement (" tombe en
tremblant").
- La toute-puissance du regard
En effet, au vers 9 : "Le Rhin le Rhin est ivre ou les vignes se mirent", la postposition de la .
subordonnée relative ("ou les vignes se mirent"), aprés le verbe et loin de son antecedent ("Rhin"), met
cette subordonnée en relief et suggere un lien de cause a effet : c‘est parce que les vignes s'y mirent
que le fleuve est ivre.
De la méme facon, le vers 10, " Tout l'or des nuits tombe en tremblant s'y refléter", reprend l'image du
miroir en lui associant celle d'une chute provoquée par une vision dans
l'eau (cf. "La Loreley").
Dans ce contexte, le regard apparait doué d'une puissance magique ct parfois dangereuse : on
comprend pourquoi le protagoniste, cherchant a se protéger des Ondines, appelle a son secours des
filles "Au regard immobiles".
- Le tremblement -
Toujours dans ce contexte d'animation des elements de la nature, le tremblement des étoiles se
reflétant au fond du fleuve, <<Tout l‘or des nuits tombe en tremblant s'y refléter >> (v. l0), acquiert une
valeur d'effroi dont nous verrons qu'elle touche aussi le vin au fond du verre dans le cabaret.
‘ Le sumaturel dans le cabaret (strophes l et 4)
<<Nuit rhénane» s'acheve, au treizieme vers (treize étant un nombre magique), par Yéclatement
inexpliqué du verre : <<Mon verre s‘est brisé comme un éclat de rire».
La comparaison (<<comme un éclat de rire») suggére, au-dela de l'impression auditive (le bruit du verre
se brisant), une reaction méchamment moqueuse, une sorte de ricanement sardonique marquant le
triomphe des forces sumaturelles sur la réalité paisible des buveurs. Du coup, le bris du verre
authentifie la réalité des Ondines, donc la véracité du témoignage du batelier qui uraconte [les] avoir
vu[es]>> (v. 3).
Par ailleurs, cet éclatement amene at réinterpréter dans le premier vers du poeme, l'épithéte
<<trembleur». Car au-dela de l'impression visuelle(1e reflet de la flamme d'une bougie, par exemple),
l'adjectif, qui ne s'emploie que pour des étres animés , personnifie le vin. Ce demier tremble (comme
an vers l0, <<ll'0r cles nuits») parse qu‘il entre en contact avec le surnaturel : les Ondines dont il redoute,
a Juste titre, a puissance ma é ique.

3) Enoncé et énonciation : la puissance rnagique du verbe

On remarquera le lien étroit entre le sumaturel ct cc que nous appelons le verbe et qui recouvre ici le
chant, le rale (v. 1 l), le fait de nommer (v. l2) et la poésie. Nous examinerons done, an niveau de
l'e'noncé (de l'histoire racontée), tout ce qui reléve de la toute-puissance du verbe ; puis nous ven-ons,
au niveau de l'én0nc:11tion (Se (lia mepaiere dont Apollinaire raeonte l'histoire), ce qui reflete la magie.
- La toute puissance u Ver e ans istoire racontée
Nous l‘avons dit déja, les Ondines n'apparaissent dans le poeme qu‘a travers la chanson du batelier.
Pourtant, d'emblée, celle-ci suscite de l'effroi chez le protagoniste. Pour se défendre, il a recours a
deux parades également inefficaces ; l'appel aux << filles blondes » (v. 7) de la realité ; le recours a un
chant quasi enfantin (<< une ronde», v. 5) pour couvrir le chant envofitant et se protéger en s'em°ennant
dans un cercle magique, comme s'il était en danger.
Pareillement, le tremblement du vin (v. 1). puis celui des étoiles (v. 10), peut s'expliquer par leur
frayeur à entendre «la chanson lente» (v. 2). Car le poème juxtapose de la même façon dans les deux
strophes le tremblement au chant : « [...] un vin trembleur comme une flamme / Écoutez la chanson
lente [...]» (v. 1-2); "[...] tombe en tremblant s'y refléter" La voix chante toujours [...] (v. 10-11).
Enfin la comparaison des vers consacrés à ce chant (v. 2-4, 10-1 l) fait apparaître une évolution
significative. Alors qu'à la strophe l, la chanson se home à décrire des femmes à «cheveux verts» (v.
3-4), elle les nomme à la strophe 3 : ce sont des «fées» (v. 12) ; et elle nomme aussi leur activité de
sorcellerie : «incantent» (v. 12) (= ensorcellent).
C'est alors que le verre se brise, comme pour rompre Penvoûtement, ou pour protéger le secret (la
nature des " fées"), ou en réponse à une incantation.
- La magie dans l'écriture et la composition du poème
- La composition
Le poème est composé en boucle. Il débute et se termine par un vers consacré au devenir du "verre".
Cette boucle reproduit très précisément l'image de la " ronde" (v. 2) appelée pour servir d'antidote à la
séduction des Ondines. «Nuit rhénane» est, en quelque sorte, une «ronde» qui permet de se protéger de
ces " fées" tout en les célébrant.
- Les correspondances .
Les images consacrées au verre de vin (v. 1) trouvent leur correspondant dans celles qui décrivent la
nature (v. 9-10) : le «verre est plein d[e] vin » / « le Rhin est ivre» ; le vin tremble / les étoiles
tremblent; le vin est comme une flamme/ les étoiles sont de l'or (analogie de couleur).
De façon comparable, le destin du chanteur (le batelier) s'apparente à celui du Rhin et à celui des
étoiles soumis à la tout puissance du regard. C'est pour avoir vu sous la lune "sept femmes" (v. 3) qu'il
est contraint de les chanter, réduit peu à peu à sa seule «voix» (v. l 1), puis à un «râle» (v. 1 1) qui
annonce la mort.
Ainsi Apollinaire suggère-t-il un univers où les frontières disparaissent entre l'animé et l'inanimé, entre
Fobjetet la nature. Effet d'ivresse? Effet de magie? On est tenté de répondre, et cela revient au même,
effet de poésie, car l'ivresse est toujours poétique chez lui, et nous avons vu que le verbe est magique.
- Les mots rares
lls sont associés au vin («trembleur », v. 1), au chant (" râle-mourir", v. 1 l), à la magie (« incantent»,
v. 12). Le premier (" trembleur") se comprend aisément. Le deuxième, création d'Apollinaire, associe
de façon expressive le son du «chant >> du moribond («râle») au verbe qui décrit son état («mourir»).
Le troisième (« incantent ») est plus subtil : on y retrouve la racine latine "cantare" qui a aussi donné
«chanter». Or ce verbe se trouve au vers précédent : «La voix chante toujours >> (v. 1 1), associé à "
râle-mourir". On voit comment Apollinaire rappelle la parenté entre «chanter» et «enchanter» et
comment, ayant lié ainsi poésie et magie, il souligne ce lien en employant des mots étrangers a la
langue que nous parlons.
L'attention prêtée aux mots rares pennet de délimite, ici, le champ sémantique de la poésie le vin et la
flamme (l'inspiration, la brûlure), le chant, la magie.

CONCLUSION

"Nuit rhénane" est en fait un poème très complexe 1 il entraîne le lecteur dans une série
d'interprétations que remettent en cause, à chaque fois, le bris du verre qui le clôt Rêverie dramatique
née des vapeurs du vin, chanson glorifiant des sorcières à la fois belles et dangereuses, évocation
voilée d'une femme aimée et cruelle, « Nuit rhénane" est certainement tout cela. Mais plus encore, ce
poème célèbre l'action magique par excellence, la création poétique qui renouvelle le monde. En ce
sens, le bris du verre symbolise l'irruption de la poésie dans la réalité banale qu'elle fait voler en éclats.

mardi 22 mai 2012

dimanche 20 mai 2012

Lettres Persanes, Montesquieu, lettre 29. Oral préparé de 79 questions avec réponses à télécharger.

montesquieu



Montesquieu, les lettres persanes, lettre 29, questions probables de l'entretien du bac

  • Par prepabac
  • Le 26/08/2012
  • Dans Les oraux de français

Entretien de 79  questions avec réponses en commentaire

vendredi 18 mai 2012

Entretien préparé sur un roman épistolaire : les lettres persanes, lettre 24. Oral de 92 questions avec réponses en commentaire à télécharger

montesquieu





Montesquieu, les lettres persanes, lettre 24, les questions probables de l'oral du bac

  • Par prepabac
  • Le 26/08/2012
  • Dans Les oraux de français

Entretien de 92  questions avec réponses en commentaire

mercredi 16 mai 2012

L'oral du bac sur L'Abbé Prévost, Manon Lescault, la scène du prince, oral préparé de 59 questions avec réponses. Une scène de comédie qui éclaire la psychologie des personnages. Dossier bac à télécharger

manon-lescault


Manon Lescault, L'Abbé Prévost, la scène du prince, oral préparé, questions et réponses

  • Par prepabac
  • Le 16/08/2012
  • Dans Les oraux de français

Oral préparé de 59 questions avec réponses en commentaire joint en ressource gratuite





mardi 15 mai 2012

L'oral du bac sur Manon Lescault : "J'avais marqué le temps de mon départ d'Amiens.... me suivait sans prononcer une parole". Entretien préparé de 67 questions à télécharger

manon-lescault





L'abbé Prévost, Manon Lescault : j'avais marqué le temps...une parole.

  • Par prepabac
  • Le 16/08/2012
  • Dans Les oraux de français

Etude d'une oeuvre, la séquence roman à l'oral du bac de français












mercredi 9 mai 2012

Ponge, le pain, oral préparé de 58 questions avec réponses en commentaire. Une description du pain et une allégorie du monde. Dossier bac à télécharger.

Ponge




Ponge, le pain, le parti pris des choses, les questions probables à l'oral du bac

  • Par prepabac
  • Le 27/08/2012
  • Dans Les oraux de français

 *** Entretien préparé de 58 questions avec réponses en commentaire

vendredi 4 mai 2012

Oral préparé sur Voltaire, Candide, ch. 16. 113 questions et réponses en commentaire à télécharger. Dossier bac de français

voltaire



Candide chez les Oreillons, Voltaire, les questions sur le ch. 16 à l'oral de français

  • Par prepabac
  • Le 01/09/2012
  • Dans Les oraux de français
Entretien de 113 questions et réponses, très bonne préparation